Quels sont les principes de l’agriculture écologique ?

Le concept d’agriculture écologique a vu le jour vers les années vingt, en guise de contestation à l’agriculture industrielle. L’agriculture écolo est souvent une notion mal comprise par les consommateurs. Pour profiter de cette appellation, les producteurs agricoles doivent suivre des procédés stricts, répondant à des principes.

Le principe basant sur l’écologie

L’agriculture écolo se voit encadrer par une démarche écologique. Entre autres, il s’agit de créer une relation en parfaite harmonie entre les habitants et leur entourage. Le cycle de la nature doit être respecté par la culture, ainsi que les différentes espèces en voie de disparition. Les diverses plantes ou quelques catégories d’animaux importées ne peuvent pas être classées parmi le processus biologique. Une agriculture écologique doit préserver les différentes espèces locales, qui s’adaptent à leur environnement naturel. L’exploitation ne doit pas être polluante également pour le sol et l’air. Un équilibre se fait toujours remarquer entre tout ce qui a été enlevé à la terre et ce qui lui est rendu. Par la même occasion, on notera qu’une agriculture dite écologique s’affiche impérativement dans un cycle court. La production doit être consommée sur place, et selon la saison.

Le principe reposant sur la santé

L’agriculture écolo a pour finalité de conserver et améliorer la santé des hommes, des plantes, des animaux, des organismes vivants et du sol également. Pour maintenir un équilibre sans faille, un écosystème en bonne santé représente un cycle ayant un pouvoir de régénération incommensurable. Pour protéger les sols, la production et les consommateurs, il est primordial d’éviter ou de limiter l’usage de substances polluantes et toxiques. Les pesticides, les engrais chimiques et les antibiotiques en sont des exemples précis. En conséquence, l’agriculture écologique doit utiliser uniquement des procédés naturels à base de matières organiques ou minérales, ainsi que des fertilisants qui s’appuient sur le recyclage.

Le principe de précaution

L’agriculture écolo est définie avec le temps et ne doit pas être influencée par les différentes tendances. Toutefois, les nouvelles technologies ne sont pas mises à part, mais plutôt analysées et étudiées. À titre d’exemple, la méthode des OGM n’est pas encore autorisée, du fait qu’elle présente plusieurs aspects non concluants et probants à la fois. Une agriculture écologique se base sur l’expérience réalisée par les hommes, que l’on associe avec les diverses pratiques anciennes et le bon sens. Elle n’exclut pas pour autant les évolutions technologiques ou mécaniques. C’est dans cette mesure que l’agro-écologie se base sur le principe de précaution pour garder une agriculture prévenante de son environnement, et ce d’une manière durable.

AOP/ AOC : quelles sont leur caractéristiques ?
Quelles sont les réglementations de l’agriculture biologique ?