Comment optimiser les performances et sécuriser la santé des volailles ?

volailles

L’élevage, notamment celui des volailles, forme une source de revenus prépondérantes. Pour assurer une meilleure productivité, il nécessite d’améliorer et de maintenir les performances et la santé des volailles. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour arriver à de telles fins. Mais lesquels ? Zoom sur les principaux critères qui permettent d’optimiser les performances et sécuriser la santé des volailles.

L’alimentation des volailles

Tous comme les êtres vivants, les volailles ont besoin d’une alimentation équilibrée et adaptée à leur âge et à leur fin d’utilisation. Les besoins nutritionnels des volailles pour le premier mois ne sont pas les mêmes que ceux en croissance. Il en est de même pour les poules pondeuses et les volailles de chair.

Choisir une alimentation volaille de qualité assure à la fois la santé et la production de ces animaux, ainsi que les consommateurs. Ces animaux d’élevage produisent donc, de la viande et des œufs de qualité. De plus, la production se fait de façon régulière. Les volailles, omnivores, ont besoin plus de protéines, qui sont contenues dans les céréales. Ces dernières constituent la base de la nutrition des volailles. Ils ont aussi besoin de boire, de compléments alimentaires, de vitamines, et de minéraux pour leur croissance. Des dérivés de protéines appelés ‘provendes’ (tourteaux, son de riz, son d’avoine, etc.) s’ajoutent à l’alimentation des volailles à chair. Une bonne alimentation prévient alors, plusieurs maladies, surtout pour les poussins qui sont très sensibles.

Il existe désormais plusieurs fournisseurs et conseils nutritionnels pour volailles en ligne. Vous pourrez par exemple choisir un premix volaille, selon leur âge sur www.vitalac.eu.

Leur habitation et les environs

Qu’il s’agit d’un élevage volaille intensive ou extensive, il nécessite de leur fournir un habitat qui répond à leur besoin. Ce dernier leur sert de refuge pour se reposer, d’abris contre la tempête, la pluie, le vent, … Dans le cas des poules pondeuses par exemple, avoir un poulailler leur procure un lieu de confort pour pondre les œufs. Cependant, l’aménagement de l’habitat dépend du nombre, de la race et de l’espèce de volailles que vous souhaitez élever.

Les poules par exemple grignotent de temps en temps, et grattent la terre pour rechercher ses nourritures comme les insectes, les vers, … Son habitat doit donc, comprendre une partie qui donne accès à la terre, un perchoir et un pondoir. Il faut placer une mangeoire et un abreuvoir qui distribuent la nourriture et l’eau en permanence. Les volailles de chair ont aussi besoin d’une certaine température de chauffage pour optimiser leur performance, surtout pour les jeunes espèces. Garder un éclairage permanent aide à garder leur température de croissance, qui avoisine les 40 à 42 °C environ. Pour les autres espèces comme les canards et les oies qui aiment la baignade, il faut penser à installer une auge de grande capacité pour l’eau.

Le besoin de suivi et contrôle sanitaire réguliers

Les volailles ne sont pas exemptées des parasites et des maladies infectieuses. En raison de quoi, il faut effectuer un suivi et des contrôles sanitaires réguliers, entre autres une bonne nutrition volaille. En effet, une seule espèce touchée par une maladie infectieuse, comme la coccidiose peut contaminer le reste de la basse-cour. Un contrôle systématique par un vétérinaire permet donc de prévenir ou de traiter à temps les maladies. Des gestes de prévention régulière sont également nécessaires pour sécuriser la santé des volailles. Il faut penser à désinfecter et pulvériser les cages et la ferme avec des produits désinfectants recommandés par votre vétérinaire. D’ailleurs, cette technique tue les parasites des volailles comme les poux, les puces, les tiques, … Ces animaux nuisent aux plumages et aux pontes des volailles.

Protéger la nature est notre devoir
AOP/ AOC : quelles sont leur caractéristiques ?